12 choses incroyables sur les fourmis

1. Certaines fourmis peuvent vivre plus de 20 ans

Lasius niger, surnommée la « fourmi noire des jardins » est une espèce commune en Europe et en Inde mais elle détient un record : le record de longévité ! C’est plus précisément une reine Lasius niger qui détient le chiffre exceptionnel : 28 ans et 8 mois vécus dans un laboratoire. En comparaison, beaucoup de fourmis vivent moins d’un an au stade adulte.

2. Environ 4,5 millions de fourmis pour égaler le poids moyen d’un homme

Il faudrait environ 4,5 millions de fourmis pour égaler le poids moyen d’un être humain, en prenant en moyenne 15 milligrammes pour le poids d’une fourmi et 65 kilogrammes pour le poids d’un homme. Mais en terme de biomasse, les fourmis surpassent celle de l’homme. D’après les estimations, ces insectes représenteraient entre 10 et 20% de la biomasse animale terrestre de la planète, avec plusieurs millions de milliards d’individus au total.

3. Les fourmis peuvent servir de points de suture.

Pour faire des points de suture, des tribus indigènes d’Afrique Orientale, comme les Maasaï, utilisent les fourmis légionnaires du genre Dorylus pour fermer leurs plaies. En effet, cette espèce possède une caste de soldats qui ont la particularité de lâcher difficilement prise après une morsure. Les tribus les utilisent alors comme points de suture en faisant pincer la plaie par les fourmis puis en leur arrachant le corps. Pratique.

4. Une fourmi en chute libre ne mourra jamais

Quelle que soit la hauteur, une fourmi ne peut se tuer ni se blesser en chute libre. Son poids ultra léger lui permet d’atteindre une vitesse maximale très rapidement dès quelques centimètres de chute mais son corps est suffisamment résistant pour la protéger du choc.

5. Les fourmis maitrisent l’art de la guerre

Certaines espèces de fourmis forment des sociétés très unies et leurs comportements complexes sont bien connus par les entomologistes. La stratégie militaire en fait partie et les fourmis la maitrisent adroitement lors de batailles et selon les enjeux. Par exemple, trois fantassins peuvent cibler et aller immobiliser un ennemi, jusqu’à attendre que l’un des guerriers, physiquement plus grand, arrive et coupe en deux le corps du prisonnier. Il est aussi admis que les fourmis ajustent le nombre de leurs soldats par rapport à l’importance des menaces qui se présentent.

6. Les fourmis peuvent former des méga-colonies

À ce jour, la plus grande méga-colonie de fourmis connue s’étend sur 6.000 kilomètres ! Elle longe ainsi la péninsule ibérique et la côte méditerranéenne pour arriver en Italie. Cette colonie gargantuesque est constituée de 30 populations de fourmis comportant des millions de nids entre lesquels les individus ne montrent aucun signe d’agression. Les scientifiques pensent qu’elles ont toutes un lointain lien de parenté.

7. Les fourmis possèdent deux estomacs

Une fourmi ouvrière possède deux estomacs. Le premier est utilisé pour la digestion de la nourriture qu’elle ingurgite. Le second lui est appelé le jabot social ou estomac social, et consiste à stocker la majeure partie de la nourriture pour ensuite la régurgiter lorsque qu’une autre fourmi en a besoin. Ce mode de transfert de nourriture s’appelle la trophallaxie.

8. L’âge définit le poste occupé par une fourmi

Les fourmis suivent le même parcours et changent de rôle suivant leur âge. Dans un premier temps, elles deviennent nourricières et sont chargées d’apporter en continu de la nourriture aux larves et les déplacent en fonction de la température. Puis, les ouvrières deviennent de véritables « fourmis de ménages » et ont la responsabilité d’entretenir le nid, et parfois même, d’évacuer les déchets. Enfin, les ouvrières ayant le plus d’expérience prennent le rôle de gardiennes et patrouillent autour de la fourmilière. Par ailleurs, si un manque d’effectif se fait ressentir pour tel ou tel rôle, les fourmis d’un autre poste peuvent venir prêter main forte.

9. Certaines fourmis peuvent résister à de fortes températures

Cataglyphis bombycinus est une espèce de fourmi capable de vivre dans le Désert du Sahara. Sa particularité ? Être thermorésistante. Cette faculté lui permet de sortir du nid quelques minutes par jour, notamment aux heures les plus chaudes afin d’éviter de rencontrer des prédateurs. L’objectif d’une telle escapade est de rapporter des insectes morts pour nourrir la colonie. Pour ne pas se perdre dans le désert, la fourmi calcule son trajet grâce au soleil et revient au nid le plus rapidement possible.

10. Les fourmis peuvent infiltrer d’autres fourmilières

Temnothorax pilagens ou fourmi « pillarde », a été récemment découverte dans l’est des États-Unis. Cette espèce de fourmi a l’étonnante capacité d’utiliser un camouflage chimique pour infiltrer d’autres fourmilières. Ainsi, grâce à des substances chimiques spécifiques qu’elles sécrètent, les autres fourmis sont incapables de les reconnaître en tant qu’ennemies. Cette diversion furtive permet aux fourmis pillardes d’emporter des larves voire des ouvrières pour ensuite les réduire en esclavage.

11. Les fourmis peuvent former un radeau

Pour survivre pendant des inondations, les fourmis de feu (Solenopsis invicta) peuvent former un véritable radeau flottant en se regroupant entre elles. Ce sont leurs corps hydrofuges et les bulles d’air formées entres elles qui leur permettent de respirer et de réaliser une telle prouesse. La reine se trouve à l’intérieur de cette formation en boule tandis que les ouvrières sont à l’extérieur. Les fourmis de feu peuvent vivre ainsi plusieurs mois.

12. Les fourmilières peuvent atteindre plusieurs dizaines de mètres carrés

En 2012, une équipe de chercheurs a fait la découverte d’une immense mégalopole de fourmis. Située au Brésil, cette dernière était abandonnée. Un détail qui a permis d’évaluer la superficie de la structure en versant 10 tonnes de bétons à travers les ouvertures. Résultat, un réseau exceptionnel de 46 m2 de superficie à 8 mètres de profondeur a été mis au jour. Cette ancienne mégalopole devait abriter des millions de fourmis à son apogée et sa construction aurait nécessité le déplacement de 40 tonnes de terre !

13. Les fourmis peuvent tout ravager sur leur passage

Les fourmis légionnaires d’Amérique ont la particularité d’être extrêmement ravageuses. Formant des colonies nomades de 150.000 à 700.000 individus, leur déplacement est destructeur. En effet, la colonie longue de dizaines de mètres détruit et mange tout sur son passage, dont les animaux de grande taille. Par ailleurs, lors de leurs phases sédentaires, les fourmis constituent un énorme nid en se regroupant, nommé bivouac, qui abrite la reine et ses larves.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *