Qu’est-ce que c’est ?

La terre de diatomée est une poudre blanche, aussi présentée sous forme de gélules selon les utilisations souhaitées.

Elle est composée de 80% à 90% de silice minérale. Vous l’avez d’ailleurs peut-être vu ou en avez entendu parler sous un de ses nombreux autres noms : dioxyde de silicium, kieselguhr, tellurine, terre d’infusoires ou terre pourrie.

D’où provient cette poudre ?

Elle provient des couches de dépôts de micro-organismes marins, et de roche volcanique mêlés : la diatomite. Il s’agit d’une roche très poreuse et légère. On la trouve là où il y avait des lacs ou de la mer il y a des siècles.

De manière plus simple, on peut dire qu’il s’agit de poudre de squelette de micro-organismes déposés et accumulés il y a très longtemps.

En France elle est extraite en Ardèche et dans le Cantal par la société Chemviron France pour les plus curieux.

On peut la trouver vendue sous deux formes :

  • la diatomée non calcinée ou amorphe, qui ne passe par aucune transformation, elle est souvent blanche ou tire sur le vert et c’est celle qu’on utilise le plus ! Elle est neutre et ne présente aucun danger pour notre santé !
  • la diatomée calcinée à 900°, appelée aussi diatomée cristallisée, qui est utilisé en grande partie pour de la filtration pour les piscines ou dans les processus industriels. Sa couleur tire vers le rose. A priori vous ne serez pas amenés à l’utiliser. Elle est dangereuse pour la santé ! Ne la confondez surtout pas ! Il ne faut pas l’appliquer aux humains ou animaux !

Si elle commence tout juste à apparaître en France,  l’usage de la terre de diatomée est d’ores et déjà très répandu aux Etats-Unis et en Angleterre.

Cette terre est réellement surprenante et peut être utilisée dans milles et un cas de figure.

BASSE COUR

ANIMAUX DE COMPAGNIE

POUR LA MAISON

POUR LE JARDIN

POUVOIR ABSORBANT

DÉSODORISANT NATUREL

NETTOYANT